L'observatoire phénologique

0%

Protocole de suivi


Période d’observation : fin mars à fin-avril selon les secteurs géographiques.
Vous pouvez commencer observer dès la dernière semaine de mars pour l’Aquitaine et la Charente-Maritime et début avril pour le reste de la région.

Que faut-il observer ?
Noter le(s) 1er(s) martinet(s) que vous observez en vol, sur station ou ailleurs.

 

Pourquoi faut-il observer les premiers vols de martinets ?
-> Cycle de vie du martinet noir

Cycle-martinet1

Le reconnaître


Nom scientifique : Apus apus

Le martinet noir à une silhouette en vol très caractéristique : ailes effilées formant un fer à cheval, queue fourchue.

Son plumage est sombre.

Taille : 16-17 cm

Envergure : 42-48 cm

Habitats et écologie


Commun, le martinet noir est devenu très dépendant des constructions humaines. Il fait son nid dans les cavités des murs, les sous-toits, les nichoirs artificiels mais aussi les nids d’hirondelles.

Il est presque constamment en vol. Il est insectivore et se nourrit des insectes en vol.

Cycle de vie


Après de longs mois en Afrique subsaharienne, les voilà de retour pour se reproduire, élever leurs jeunes, avant de repartir en juillet vers le sud.

La migration des martinets du sud vers le nord, en plus de l’horloge biologique interne, est déclenchée par la modification des conditions météorologiques dans leurs zones d’hivernage : c’est le début de la saison sèche en Afrique centrale et subsaharienne. Quel est l’impact de la modification de ces conditions avec le changement climatique sur le cycle du martinet ?

Saisissez votre recherche et appuyez sur la touche entrée

lierreprunellier