Création des « Sites Sentinelles »

Lancement des Sites Sentinelles !

Au Domaine de Certes et Graveyron (Audenge) et sur le Site des Sources (Le Haillan), Le Département de la Gironde et Cistude Nature lancent les sites sentinelles.

Il s’agit d’y organiser tout au long de l’année des sorties le long d’un parcours défini permettant l’observation des espèces faisant partie de l’Observatoire des sentinelles, et de participer ensemble à l’observation du cycle de vie d’espèces végétales au fil des saisons, au fil des années.

Venez découvrir autrement la nature, en regardant vivre le vivant, tout en participant à un programme scientifique qui suit et analyse les modifications dans la survenue de moments clés du cycle de vie des espèces en raison de la crise climatique.

Comment participer ?
Ces sorties sont gratuites, sur inscription.

Au Domaine de Certes et Graveyron : par téléphone au 05 56 82 71 79, ou via gironde.fr
Mercredi 05 février à 14h autour de l’observation des arbres de l’Observatoire
Mercredi 12 février à 14h autour de l’observation des arbres de l’Observatoire
Samedi 22 février à 10h autour de l’observation des arbres de l’Observatoire
Samedi 29 février à 10h autour de l’observation des arbres de l’Observatoire
Samedi 14 mars à 10h autour de l’observation des arbres de l’Observatoire
Mercredi 25 mars à 14h autour de l’observation des arbres de l’Observatoire
Samedi 04 avril à 10h autour de l’observation des arbres de l’Observatoire
Mercredi 15 avril à 14h autour de l’observation des arbres de l’Observatoire

Sur le Site des Sources : par téléphone au 07.83.40.14.81, ou par mail [email protected]
Vendredi 24 janvier à 19h autour du crapaud épineux
Samedi 22 février à 10h sur les espèces sentinelles faune et flore
Samedi 3 octobre à 10h sur les arbres

Les noisetiers préparent leur floraison

En ce tout début d’année, les châtons mâles des noisetiers sont visibles et certaines fleurs commencent à s’ouvrir ! Alors, soyez attentifs : certaines écailles s’ouvrent et dévoilent les étamines (les fleurs mâles n’ont ni sépales ni pétales).

Fleurs mâles et femelles - Anlt Bilund [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia

Chez cette espèce, les fleurs mâles et femelles sont distinctes. Les chatons portant les fleurs mâles sont faciles à observer. Ce n’est pas le cas des fleurs femelles, cachées dans un bourgeon mixte contenant les fleurs (qui resteront à l’état d’ébauches, seuls les stigmates rouges sont visibles en haut du bourgeon) et les feuilles !

Alors, surveillez les chatons mâles du noisetier ! Les premières fleurs sont apparues en Gironde.

Qu’observer en ce moment ?

C’est le premier jour de l’hiver. De nombreux animaux sont au repos ou ont migré vers des contrées plus chaudes. Les plantes sont en dormance jusqu’au retour du printemps.

Et pourtant ! Gardez l’œil ouvert. Le lézard des murailles peut sortir de sa cachette à l’occasion d’un jour ensoleillé pendant lequel le soleil chauffe la pierre sous laquelle il s’est caché. Les données d’observations hivernales du lézard des murailles nous intéresse ! N’hésitez pas à nous en faire part.

Dans quelles conditions observer le lézard des murailles en hiver : journées ensoleillées, dans les secteurs bien exposés, à l’abri du vent. Il n’est pas nécessaire que la température soit très élevée. Dans ces conditions, le lézard peut sortir de sa cachette pour prendre le soleil. Il choisira un coin abrité pour capter le maximum d’énergie solaire.